FARMA 2020

SYNTHÈSE DU PROJET

Le projet en question comprend une reformulation significative de la zone de production de produits pharmaceutiques solides oraux. Le renforcement technologique de l’appareil productif dans ce domaine hautement concurrentiel est essentiel pour garantir la croissance structurée de l’activité de fabrication de l’entreprise dans les années à venir. Le projet a pour objectif de créer l’une des zones de production les plus avancées du pays, en associant une utilisation intensive de la technologie de pointe à un agencement repensé selon les normes internationales les plus exigeantes. Un point clé du projet passe par l’automatisation de toute la zone de compression et de remplissage de gélules, créant ce que nous pensons être la première zone de production autonome pour ces spécialités pharmaceutiques. Le type de conception proposé pour la nouvelle zone de production de solides de FARMALABOR a été étudié en détail avec l’aide de consultants spécialisés nationaux et internationaux, représentant la norme la plus élevée disponible à cette date.

Cofinancé par :


FARMA 30M

SYNTHÈSE DU PROJET

L’objectif du projet est d’augmenter la capacité installée et la compétitivité opérationnelle, en recourant à l’optimisation des ressources productives et énergétiques et à l’adoption de technologies avancées de gestion de l’information qui permettent l’automatisation, l’intégration et la disponibilité en temps opportun des informations pour la prise de décision.

Le projet a pour objectif de créer l’une des zones de production les plus avancées du pays, en associant une utilisation intensive de la technologie de pointe à un agencement repensé selon les normes internationales les plus exigeantes. Un point clé du projet est d’automatiser l’ensemble de la zone de compression et de remplissage de gélules, en créant ce que nous croyons être la première zone nationale de production autonome pour ces spécialités pharmaceutiques. Le résultat pratique de cette expansion, et considérant l’impossibilité de le mesurer de manière plus physique, compte tenu de la diversité des productions et des formulations, peut être prouvé par la variation de la VBP (Valeur produit de la production) qui, selon l’étude réalisée, variera entre 2017 et 2023 d’environ 9 600 000 euros, ce qui correspond à une augmentation de l’activité de près de 55 %.

Cofinancé par :